Hand made, Fait main

Sur les conseils de Peter (Uhelna), je suis allé faire un petit tour à Skorosice, faire coucou Milan Plchot. Son objectif, après une vie professionnelle passée sur l’ordinateur, est de tout faire à la main, dans certaines limites…

C’est une construction en paille porteuse. Une des particularités, est qu’il a utilisé des petites bottes de pailles à très faible compression, pas du tout adaptées à la technique paille porteuse. La solution a été de compresser les bottes horizontalement en plus de la compression verticale. Pour ce faire, des planches de bois ont été placées de chaque coté du mur et reliées par une tige d’acier serrée par vissage.

With the advice of Peter (Uhelna), I went to Skorosice, to see the little house of Plchot Milan. His aim, after a career spent behind a computer is to do everything by hand, within some limits …

This is a load bearing construction. A special feature is that he used small bales with very low compression, not at all adapted to the load bearing technique. The solution was to compress horizontally the bales in addition to the usual vertical compression. To do it, wooden boards were placed on each side of the wall and connected by a steel rod clamped by screwing.

Il a fabriqué lui même sa porte d’entrée et ses fenêtres (sauf le double vitrage, ça fait parti des limites…) Et effectivement, on y pensant, c’est pas bien compliqué à fabriquer…

He made himself the front door and windows (except double glazing, it is part of the limits …) and actually, thinking about it, it’s not very complicated to make …DSC02846L’étanchéité à l’air à la fermeture de la fenêtre peut être le point le plus compliqué à gérer. The airtightness of the close of the windows can be the most difficult point to manage.

Utilisation de branche de bois brute pour soutenir les bottes de pailles au niveau des pignons (car impossibilité de compresser les bottes ici) : Using raw wood branch to support the straw bales upstairs (because it isn’t possible to compress the bales here):DSC02849

Sur le toit, utilisation de roseaux brutes dont il a lui même créé les « canisses ». On voit ici que l’espace important entre deux blocs de roseaux permettra à l’enduit de bien venir s’accrocher derrière les roseaux :

On the roof, use of reeds with which he himself created the « canisse ». We see here that the large space between two blocks of reeds allow the plaster to hook behind the reeds:DSC02852

Escalier fait main également : Stairs also handmade:DSC02854

Poêle polonais : Polish stove :DSC02856

Quand je vous disais que tout est fait à la main, voici la perceuse, gare aux tendinites! … I told you that everything was done by hand : here is the drill,  attention to tendonitis! …DSC02860

Publicités
Publié dans Des chantiers/Sites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :